Confluents Névralgiques / Site de Montpellier

Confluents Névralgiques – Elena Salah Artiste en résidence du 7 […]
Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Confluents Névralgiques – Elena Salah

Artiste en résidence du 7 octobre au 5 décembre 2022

Ateliers de Pratique Artistique avec l’artiste : les 2 et 3 décembre 2022

Espace culturel – Faculté d’Éducation – Site de Montpellier

Actuellement en résidence à Faculté d’Éducation de l’Université Montpellier, Elena Salah propose une temporalité de résidence en deux temps ; l’une hors les murs en Guyane et l’autre dans l’Espace Culturel de l’Université. L’artiste, en accord avec le programme de La Résidence(s) Croisée(s), dispositif mis en œuvre avec le MoCo et l’école maternelle Florian, intègre un projet de recherche initié l’année dernière en Guyane et soutenu par l’Aide Individuelle à la Création de la Drac Occitanie et par la Daac Guyane.

Lors de ce temps de travail intitulé « Hors les Murs », l’artiste va, par le biais de son site internet, montrer sa recherche In Situ, ce temps où elle n’est pas en atelier mais sur le terrain, et partager son environnement. Son travail artistique l’engage à aller sur différents territoires pour questionner l’histoire au travers de la mémoire paysagère. À son retour, elle investira l’Espace Culturel de la faculté pour produire les pièces liées à la recherche menée en Guyane. Ses travaux seront visibles lors de l’exposition en Janvier 2023.

Cette résidence d’artiste est la première phase du dispositif Résidence(s) Croisée(s) mis en œuvre en partenariat avec le Mo.Co., l’école maternelle Florian, Montpellier et la DRAC Occitanie, Montpellier.

« Éléna Salah déplie son regard sur les ruines du monde. En s’interrogeant sur ses origines et sur son destin, elle travaille sur les processus de remémoration, leurs motivations et la nécessité d’une transmission. Ce qui frappe en premier lieu, c’est le contraste entre la légèreté, l’économie des formes et la gravité des sujets traités. Elle pose clairement l’événement traumatique, la tragédie, à la racine de notre expérience, et l’architecture, le monument, le lieu, comme preuve et symbole de la catastrophe. Ses voyages en Sicile, au Japon, en Algérie sont des quêtes et les espaces concrets de son action, dont le statut poétique promet la transformation du chaos en art, subtil, sensible, pudique. Les paysages ne sont plus un spectacle pittoresque mais une réalité d’où peut surgir du sens. Elle les préfère vides, improductifs, qui parlent du lieu de leur disparition et renvoient les survivants à l’angoisse d’une responsabilité. »  Céline Mélissent – Frac Occitanie Montpellier, 2020

Biographie

Éléna Salah, née en 1986 à Montreuil, en banlieue parisienne, vit et travaille à Sète. C’est à Nantes, où elle est diplômée des Beaux-Arts, qu’elle met en place sa démarche en questionnant la sculpture à travers l’image photographique. Elle intègre la Haute École d’Art et de Design de Genève (HEAD) en Suisse où elle pratique la céramique. Elle a exposé entre autres, à l’Assaut de la Menuiserie à Saint-Étienne en résonance avec la Biennale de Lyon 2017, en 2020 dans trois sites de la ville de Villeneuve-lez-Avignon avec le Frac Occitanie Montpellier pour une exposition personnelle. Elle réalise une résidence en Guyane (Aide à la Création de la DRAC) en 2021/2022.

Plus d’informations sur l’artiste : elenasalah

 

 

Partagez cet article

Aller en haut